Histoire(s) de la Dernière Guerre

Il y a 70 ans

Le 27 Mai 1947

Au sommaire du n°18

LES ARMES CHIMIQUES ET BIOLOGIQUES
DURANT LA SECONDE GUERRE MONDIALE,
NAISSANCE DE LA DISSUASION
OPÉRATION « ANTHROPOID »
L’ASSASSINAT DE REINHARD HEYDRICH
STOPPER YAMAMOTO !
LES BATAILLES DE LA MER DE CORAIL
ET DE MIDWAY
DOSSIER : LA VICTOIRE DE ROMMEL ?
...

puce En savoir plus

Trouver la PressePRATIQUE : voici l'outil indispensable pour trouver votre magazine préféré près de chez vous : www.trouverlapresse.com

Article exclusif web

Été 1940 : la guerre vue de partout

La chute de la France crée sur la planète une onde de choc, rarement décrite dans son ensemble. Le présent article esquisse un tour des grandes capitales et de certaines plus petites.

 

puce Télécharger l'article

LES AUTEURS

Diane Afoumado

Spécialiste de l’antisémitisme, elle travaille aujourd’hui au sein du United States Holocaust Memorial Museum (USHMM) de Washington après avoir été historienne au Mémorial de la Shoah de Paris et chargée de cours à l’INALCO (Institut National des Langues et Civilisations Orientales). Elle a notamment publié Exil impossible, l’errance des Juifs du paquebot « St-Louis » (L’Harmattan 2005) et L’Affiche antisémite en France sous l’Occupation, (Berg International Éditeurs 2008).

Nicolas Anderbegani

Diplômé en histoire, Nicolas Anderbegani enseigne l’histoire-géographie dans le secondaire à Fayence. Auteur de plusieurs articles pour Histoire(s) de la Dernière Guerre, il a contribué à un ouvrage collectif consacré à Paul Ricard, Paul Ricard et le vrai pastis de Marseille, publié en 2009 aux éditions Jeanne Laffitte.

Laurent Battut

Auteur de différentes études et articles sur les Chantiers de jeunesse. Il a écrit l’ouvrage Le Groupement 22 des Chantiers de la jeunesse, 1940-1944, paru aux éditions Anovi (2007).

Martin Benoist

Auteur de plusieurs articles historiques, Martin Benoist est titulaire d’un DEA d’histoire moderne (Université Paris IV-Sorbonne).

Nicolad Bernard

Avocat passionné d'Histoire, auteur de nombreux articles.

Vincent Bernard

Journaliste spécialisé dans les conflits contemporains, a enseigné pendant plusieurs années l’histoire et la géographie. Il a notamment été rédacteur en chef du magazine Ligne de Front.

Benoist Bihan

Historien, chercheur en études stratégiques, Benoist Bihan est rédacteur en chef adjoint
des revues Défense et Sécurité Internationale - English Edition et Histoire & Stratégie. Il est l’auteur de Guerre d’Afghanistan : la campagne stratégique pour le Grand Kandahar, 2001-2011 .

Matthieu Boisdron

Diplômé en histoire des relations internationales, Matthieu Boisdron s’intéresse plus particulièrement à l’Europe médiane entre les deux guerres mondiales. Il est l’auteur de plusieurs articles consacrés à ce champ de recherche et du livre La Roumanie des années trente, de l’avènement de Carol II au démembrement du royaume (1930-1940) (Anovi, 2007). Il vient de collaborer à l’ouvrage Diplomate en Lettonie : carnets de Jean de Beausse, premier secrétaire à la Légation de France à Riga (1938-1940), actuellement en souscription aux éditions Anovi.

Daphné Bolz

Docteur en sociologie et en sciences du sport, Daphné Bolz a enseigné à l’université Marc Bloch de Strasbourg et à l’université Libre de Berlin. Elle a également été chercheuse à l’International Centre for Sport History and Culture de l’université De Montfort, à Leicester. Auteur d’une thèse publiée par les éditions du CNRS sous le titre Les Arènes totalitaires - Hitler, Mussolini et les jeux du stade (CNRS, 2008) et de plusieurs articles, elle est actuellement maître de conférences en sciences du sport à l’université de Rouen.

Michael Jabara Carley

Michael Jabara Carley, est un historien canadien né à Brooklyn (New York, États-Unis). Il a effectué ses études à la George Washington University, ainsi qu’à la Queen’s University de Kingston (Ontario). Il a été professeur d’histoire à l’université Akron (Ohio), et est actuellement directeur du département d’histoire de l’université de Montréal (Canada). Comme il le dit lui-même, son thème de recherches principal attrait aux relations entre l’URSS et les pays occidentaux :
« Je suis un spécialiste des relations internationales au XXe siècle et de l’histoire de la Russie et de l’Union soviétique.  Mes intérêts de recherche sont axés sur les relations de l’Union soviétique avec l’Europe occidentale et les États-Unis entre 1917 et 1945.  Je suis l’auteur de deux livres et d’une vingtaine d’articles sur l’intervention française dans la guerre civile russe (1917-1921), sur les relations soviétiques avec la France et la Grande-Bretagne entre les deux guerres mondiales, sur les questions de « l’appeasement » et sur les origines et la conduite de la Seconde Guerre mondiale.  Mes travaux sont publiés au Canada, aux États-Unis, en Grande-Bretagne, en France et en Russie. »

puce http://www.hst.umontreal.ca/personnel/jabara_carley_michael.html

Bibliographie

  • 1939, l'alleanza che non si fece e l'origine della Seconda Guerra Mondiale, Città del Sole Edizioni, 2009
  • 1939. Альянс, который не состоялся, и приближение Второй мировой войны, Izdatel'skii dom «Grant'», 2005.
  • 1939: l'alliance de la dernière chance, une réinterprétation des origines de la Seconde  Guerre mondiale,  Presses de l'Université de Montréal, 2001
  • 1939: The Alliance that Never Was and the Coming of World War II, Ivan R. Dee Publisher, 1999; House of Stratus, 2000
  • Revolution and Intervention: The French Government and the Russian Civil War, 1917-1919, McGill-Queen's University Press, 1983

Rolande Causse

« On sait combien la lecture demeure nécessaire dans le monde moderne. Elle permet de maîtriser la langue, de développer l’imaginaire, de structurer la pensée, d’accéder au savoir... C’est pourquoi parents et enseignants se lamentent lorsque les enfants ne lisent pas et les ados encore moins. Pourtant, ils peuvent lire, si seulement on leur en donne le goût. »
Spécialiste en littérature jeunesse, auteur de plusieurs ouvrages à destination des enseignants et de nombreux livres pour les enfants, Rolande Causse a elle-même été victime de la Seconde Guerre mondiale ; elle a entre autres écrit : Les enfants d’Izieu (Seuil, 1994 - Syros, 2004), Oradour, la douleur (Syros, 2001), sans oublier Vive la ponctuation (Albin Michel Jeunesse, 2007) dont de nombreux extraits irriguent les manuels scolaires.

Antoine Champeaux

Docteur en histoire et diplômé de l’École nationale du patrimoine, le lieutenant-colonel Antoine Champeaux est l’ancien conservateur du musée des Troupes de marine de Fréjus. Auteur d’une thèse publiée sous le titre Michelin et l’aviation, 1896-1945 : patriotisme industriel et innovation (Lavauzelle, 2006), il est l’auteur de nombreux articles et a co-écrit avec Éric Deroo La Force noire, gloire et infortunes d'une légende coloniale (Tallandier, 2006). Il a collaboré a plusieurs autres ouvrages tels Un rêve d’aventures, des Troupes coloniales aux Troupes de marine, 1900-2000 (Lavauzelle, 2000), Le Paris Asie (La Découverte, 2004), Fréjus, ville d’art et d’histoire (Maury Imprimeur, 2004), L’École du Pharo, un siècle de médecine outre-mer, 1905-2005 (Lavauzelle, 2005), Marseille, porte Sud (La Découverte, 2005). Son dernier livre, fruit d’une collaboration avec Éric Deroo et Janos Riesz, s’intitule Forces noires des puissances coloniales européennes (Lavauzelle, 2009).

Johann Chapoutot

Né en 1978, Johann Chapoutot est normalien, diplômé de Sciences Po, agrégé et docteur en histoire. Maître de conférences à l’université Pierre Mendès-France (Grenoble II), il enseigne également l’histoire contemporaine à l’Institut d’Études Politiques de Paris, ainsi qu’à l’École Polytechnique. Ses recherches sont résolument pluridisciplinaires, publiant en lettres, comme en histoire ou en philosophie. Il est avant tout un spécialiste de l’Allemagne contemporaine, de l’histoire politique et culturelle du national-socialisme, des guerres européennes des XIXe et XXe siècles, ainsi que des us et abus de la référence à l’Antiquité dans les mondes contemporains. En témoigne son ouvrage, devenu une référence : Le National-socialisme et l’Antiquité (Presses Universitaires de France, 2008). Auteur de plusieurs articles, Johann Chapoutot a également écrit L’Âge des dictatures : fascismes et régimes autoritaires en Europe de l’Ouest, 1919-1945 (Presses Universitaires de France, 2008), avant de publier son dernier livre : Le Meurtre de Weimar (Presses Universitaires de France, 2010).

Philippe Chassaigne

Professeur d’histoire contemporaine à l’université François Rabelais de Tours, Philippe Chassaigne, est spécialiste de l’histoire de la Grande-Bretagne. Il est notamment l’auteur d’une Histoire de l’Angleterre des origines à nos jours (Flammarion, 1996) et du tout récent La Grande-Bretagne et le monde de 1815 à nos jours (Armand Colin, 2009). Dans le domaine des relations internationales, il a co-dirigé l’ouvrage collectif Anglo-French Relations, 1898-1998 : from Fashoda to Jospin (Palgrave, 2002) et publié Royaume-Uni/États-Unis, 1945-1990 : La « relation spéciale » (Atlande, 2003).

Nicolas Chevassus-au-Louis

Docteur en biologie et licencié d’histoire, Nicolas Chevassus-au-Louis enseigne le journalisme scientifique et technique à l’université Montpellier I. Ayant signé de nombreux articles dans des revues scientifiques internationales entre 1994 et 2000, notamment dans le magazine La Recherche, il est l’auteur du livre Savants sous l’Occupation : enquête sur la vie scientifique française entre 1940 et 1944, paru aux éditions du Seuil en 2004.

François Cochet

Agrégé et docteur en histoire, il est professeur des Universités et enseigne l’histoire contemporaine à l’université Paul Verlaine-Metz. Spécialiste des conflits du XXe siècle et des expériences combattantes, il a publié et dirigé plusieurs ouvrages collectifs et colloques internationaux. Il est l’auteur, notamment, des livres suivants : Les Occupations en Champagne-Ardenne : 1814-1944 (Presses Universitaires de Reims, 1996), Les Soldats de la « drôle de guerre », septembre 1939 - mai 1940 (Hachette littératures, 2004), Bastogne, le quitte ou double de Hitler (Grancher, 2004) et Comprendre la Seconde Guerre mondiale (Studyrama, 2005). Auteur de plusieurs articles dans la Revue historique des armées, François Cochet vient également de diriger les actes d’un colloque intitulé De Gaulle et les « Jeunes Turcs » dans les armées occidentales, 1930-1945. Une génération de la réflexion à l’action (Riveneuve, 2008).

François Delpla

françois Delpla, né en 1948, est normalien et agrégé d’histoire. Il est le premier historien français à avoir écrit une biographie d’Adolf Hitler et est devenu l’un des spécialistes reconnus du nazisme.
Étudiant en lettres, il a basculé vers l’histoire en 1968. Sa thèse de doctorat, soutenue à la Sorbonne en 2002, est devenue un livre : La Face cachée de 1940 : comment Churchill réussit à prolonger la partie (éditions François-Xavier de Guibert, 2003). Il a ensuite traduit, présenté et annoté la biographie de Hitler signée David Gardner. Historien engagé, il a participé à l’ouvrage collectif Le Livre noir du capitalisme, en consacrant son étude à la Seconde Guerre mondiale. François Delpla travaille actuellement pour la télévision (interventions dans plusieurs documentaires sur le nazisme) et rédige un nouveau livre, à paraître, sur les évènements de Mers el-Kébir.

puce http://www.delpla.org/

Bibliographie

  • Montoire, Les premiers jours de la collaboration, Albin Michel, 1996
  • La Ruse nazie. Dunkerque - 24 mai 1940, Éditions France Empire, 1997
  • Aubrac : les faits et la calomnie, Le Temps des Cerises, 1998
  • Hitler, Grasset, 1999
  • L'appel du 18 juin 1940, Grasset, Paris, 2000
  • La Face cachée de 1940 : Comment Churchill réussit à prolonger la partie, Éditions François-Xavier de Guibert, Coll. « Histoire », 2003
  • Les Tentatrices du diable. Hitler : La part des femmes, L'Archipel, 2005
  • Nuremberg face à l'histoire, L'Archipel, 2006
  • La Libération de la France, co-écrit avec Jacques Baumel, L’Archipel, 2004
  • Les Tentatrices du diable. Hitler : la part des femmes, L’Archipel, 2005
  • Nuremberg face à l’Histoire, L’Archipel, 2006
  • Qui a tué Georges Mandel ?, L’Archipel, 2008

Fabrice Delsahut

Maître de conférences à Paris IV Sorbonne, Fabrice Delsahut est spécialiste des Indiens d’Amérique du Nord et des cultures sportives des minorités. Il a publié de nombreux ouvrages et articles sur ces thèmes, notamment Indiens, les premiers américains et Peuples premiers, aux sources de l’autre.

Éric Deroo

Né en 1954, anthropologue et chercheur associé au CNRS (GDR 23/22, Anthropologie des représentations du corps), Éric Deroo travaille plus particulièrement sur l’histoire et les représentations sociales, coloniales et militaires. Reconnu comme l’un des plus grands spécialistes français des troupes coloniales, il est également cinéaste et a réalisé une vingtaine de films documentaires, dont plusieurs ont été récompensés, tel « Quatre siècles de troupes de marine » (D.I.C.O.D, 2000) qui a reçu le Prix du film historique au Festival International de Rome en 2001. Auteur réputé sur les troupes coloniales, ses livres font office de référence dans ce domaine.

Bibliographie

  • L’Histoire méconnue des tirailleurs africains dans Le Livre noir du colonialisme, Félicien Challaye, Les Nuits Rouges, 1998.
  • Les Linh Tâp, histoire des militaires indochinois au service de la France, 1859-1960, co-écrit avec Maurice Rives, Lavauzelle, 1999.
  • Indochine française, guerres, mythes et passions, 1856-1956, co-écrit avec Pierre Vallaud, Perrin, 2003.
  • Dien Bien Phu, co-écrit avec Pierre Vallaud, Tallandier, 2003.
  • Héros de Tunisie, spahis et tirailleurs d’Ahmed Bey Ier à M. Lamine Bey, 1837-1957, co-écrit avec Pascal Le Pautremat, Cérès Éditions, 2005
  • L'Illusion coloniale, co-écrit avec Sandrine Lemaire, Tallandier, 2006.
  • La Force noire, gloire et infortunes d'une légende coloniale, co-écrit avec Antoine Champeaux, Tallandier, 2006.
  • Le Viêt-Minh, co-écrit avec Christophe Dutrône, Les Indes Savantes, 2008.

Christophe Dutrône

Écrivain et historien. Auteur de nombreux articles et dernièrement de l’ouvrage Ils se sont battus / Mai - Juin 1940, paru aux éditions du Toucan.

Christian-Jacques Ehrengardt

Né à Paris en 1948, créateur et rédacteur en chef du magazine Aérojournal, Christian-Jacques Ehrengardt s’est imposé comme l’un des plus grands spécialistes français de l’histoire de l’aviation. Sa bibliographie compte plus d’une centaine d’articles publiés dans la presse spécialisée ou non (notamment dans Historia et Historama), française et étrangère. Il est aussi l’auteur des livres suivants : Les Aiglons ou les Combats aériens de la Drôle de Guerre, septembre 1939-avril 1940 (Lavauzelle, 1983), L’Aviation de Vichy au combat (Lavauzelle, 1985 pour le Tome 1 ; 1987 pour le Tome 2), Normandie-Niémen (Heimdal, 1989), La Guerre aérienne, 1939-1945 (Tallandier, 1996), Les Pilotes de chasse français 39-45 (Aéro Éditions, 1999), Schlachtflieger, Luftwaffe ground attack units, 1937-1945 (Midland Publishing, 2007).

Jérémy Ferrando

Diplômé en Histoire du cinéma.

Jacqueline Gola

Enseignante en lettres modernes, conférencière.

Edouard Husson

Né en 1969, Édouard Husson, normalien, agrégé d’histoire, docteur et maître de conférences à l’université Paris-Sorbonne (Paris IV), enseigne également depuis 2001 au 1er cycle franco-allemand de Sciences Po à Nancy. Chercheur reconnu en Allemagne et en France, il est également co-directeur du département de recherche « Paix, liberté, société » au Collège des Bernardins. Spécialiste de l’histoire de l’Allemagne contemporaine, notamment de la période nazie, il vient de contribuer au Dictionnaire de la Shoah, sorti récemment chez Larousse, et travaille actuellement à son dernier ouvrage, Pie XII, le point de vue de l’historien, à paraître aux éditions François-Xavier de Guibert.

puce http://www.edouardhusson.com/

Bibliographie

  • Une Culpabilité ordinaire ? Hitler, les Allemands et la Shoah : les enjeux de la controverse Goldhagen, Éditions François-Xavier de Guibert, 1997
  • Comprendre Hitler et la Shoah, Presses Universitaires de France, 2000
  • « Nous pouvons vivre sans les Juifs », Novembre 1941. Quand et comment ils décidèrent de la Solution finale, Perrin, 2005
  • Heydrich et la Solution finale, Perrin, 2008
  • Dictionnaire de la Shoah, sous la direction de Georges Bensoussan, Larousse, 2009

Fabrice Jonckheere

Ingénieur d'études diplômé en histoire et sciences de l'information, auteur d'articles pour les éditions Hanois et la Revue des revues, il a participé au projet du Service Historique de la Défense "Les Morts pour la France" et a coordonné le Centre Européen de Ressources pour la Recherche et l'Enseignement sur la Shoah.

puce http://jonckheeref.com

Eric Kerjean

Diplômé en Histoire, Éric Kerjean s’intéresse à l’histoire de l’Allemagne contemporaine et à l’un des principaux dignitaires nazis : l’amiral Canaris. Ses recherches sont dédiées à l’histoire de la résistance conservatrice à Hitler. Chaque semaine, il coanime La République n’a pas besoin de savants, une émission de radio consacrée à l’histoire et à la philosophie.

François Kersaudy

Né à Paris en 1948, François Kersaudy a enseigné l’histoire à l’université d’Oxford, avant d’être professeur à l’université Panthéon-Sorbonne (Paris I). Ce grand historien français, biographe de Winston Churchill, est spécialiste d’histoire diplomatique et militaire contemporaine. Parlant pas moins de neuf langues, il écrit indifféremment ses livres et articles en français ou en anglais. Il a publié, entre autres, Winston Churchill, le pouvoir de l’imagination, qui a reçu le Grand prix d’Histoire 2001 de la Société des Gens de lettres.

Bibliographie

  • Winston Churchill, le pouvoir de l’imagination, Tallandier, 2000
  • De Gaulle et Churchill : la mésentente cordiale, Perrin, 2001
  • Churchill et Monaco, Le Rocher, 2002
  • Churchill contre Hitler : Norvège 1940, la victoire fatale, Tallandier, 2002
  • Douglas MacArthur, Le mémorial de Caen, 2003
  • Staline, Le mémorial de Caen, 2003
  • Lord Mountbatten, l’étoffe des héros, Payot, 2004
  • De Gaulle et Roosevelt : le duel au sommet, Perrin, 2004
  • L’Affaire Cicéron, Perrin, 2005
  • Le Monde selon Winston Churchill : sentences, confidences, prophéties et reparties, Alvik, 2007
  • Goering, Perrin, 2009

Bernard Lachaise

Agrégé d’histoire, Bernard Lachaise est professeur des Universités et enseigne l’histoire contemporaine à l’université Michel de Montaigne (Bordeaux III), où il a dirigé l’UFR d’histoire de 2000 à 2005. Membre du Conseil scientifique de la Fondation Charles de Gaulle, il est un grand spécialiste de l’Histoire politique de la France contemporaine. Ses thèmes de recherches portent principalement sur l’histoire du gaullisme, de l’Aquitaine et du personnel politique français des IIIe, IVe et Ve Républiques. Auteur de dizaines d’articles, il a publié plusieurs livres, parmi lesquels Le Gaullisme dans le Sud-Ouest au temps du RPF (Fédération Historique du Sud-Ouest, 1997), Du général de Gaulle à Jacques Chirac. Le gaullisme et les Français (CRDP Aquitaine, 2006), Adrien Marquet : les dérives d’une ambition, Bordeaux, Paris, Vichy, 1924-1955 (Confluences, 2007).

Gautier Lamy

Journaliste indépendant, spécialisé en histoire militaire.

Sébastien Laurent

Diplômé de Science Po, agrégé et docteur en Histoire, il est maître de conférences en histoire contemporaine à l’université Michel de Montaigne (Bordeaux III) et enseigne à l’Institut d’Études Politiques de Paris. Outre sa thèse consacrée à Daniel Halévy (prix François Furet 2001), il est considéré comme l’un des principaux spécialistes français de l’histoire du renseignement et a publié notamment Secrets d'État : pouvoirs et renseignement dans le monde contemporain (Armand Collin, 2005) et Politiques de l’ombre. L’État et le renseignement en France (Fayard, 2009).

Philibert de Loisy

Historien et auteur de La première résistance, le camouflage des armes : les secrets du réseau CDM, 1940-1944.

Dominique Lormier

Né en 1960, écrivain et historien spécialiste reconnu de la Seconde Guerre mondiale et de la Résistance, il est l’auteur de plusieurs dizaines d’ouvrages parmi lesquels, aux éditions Calmann-Lévy, Comme des lions, le sacrifice héroïque de l’Armée française, mai-juin 1940, C’est nous les Africains, l’épopée de l’armée française d’Afrique 1940-1945, Mers el-Kébir, La Guerre italo-grecque, 1940-1941, ou encore La bataille de Bir-Hakeim, une résistance héroïque. Il a également signé plusieurs biographies telles Jacques Chaban-Delmas (éditions CMD, 1998) et Rommel, la fin d’un mythe (éditions du Cherche Midi, 2003), Jean Moulin (éditions InFolio, 2007). Membre de l’Institut Jean-Moulin et ancien directeur de collection aux éditions du Rocher, il a obtenu en 2006 le Grand prix de la Légion d’honneur pour son œuvre historique. Son dernier livre, Les Victoires françaises de la Seconde Guerre mondiale, vient de paraître aux éditions Lucien Souny.

Fabrice Maerten

Spécialiste de la Résistance et du monde catholique en Belgique, il a étudié à l’UCL et est à la tête du secteur Documentation du CEGES, le Centre d’Études et de Documentation Guerre et Sociétés contemporaines à Bruxelles.

Jean-Louis Margolin

Maître de conférences en histoire contemporaine à l’université de Provence (Aix-Marseille I) et directeur-adjoint de l’Institut pour la Recherche sur le Sud-Est asiatique (IRSEA-CNRS) à Marseille, Jean-Louis Margolin est un éminent spécialiste de l’Asie au XXe siècle. Auteur de nombreux ouvrages et articles, il a notamment écrit le chapitre asiatique du Livre noir du communisme (Robert Laffont, 1997). Son dernier ouvrage, L’Armée de l’empereur : Violences et crimes du Japon en guerre, 1937-1945, paru chez Armand Colin, fait désormais autorité et a été récompensé par le Prix Augustin Thierry 2007.

Marie Moutier

Travaillant depuis deux ans dans l’association Yahad-in Unum, présidée par le Père Patrick Desbois, coordinatrice des archives allemandes, elle se rend à plusieurs reprises sur le terrain, en Ukraine et en Russie. Elle rédige un doctorat sur le thème du sauvetage des Juifs de Berlin pendant la guerre, sous la direction du professeur Édouard Husson.

Jean-Thomas Nicole

Jean-Thomas Nicole, docteur en histoire de l’université Laval de Québec, a consacré sa thèse aux relations diplomatiques entre l’Allemagne nazie et le Saint-Siège au cours des années trente.

Jean-Louis Panicacci

Ancien maître de conférences en histoire contemporaine à l’université de Nice, Jean-Louis Panicacci est spécialiste de la Seconde Guerre mondiale dans les Alpes-Maritimes. Président du musée de la Résistance azuréenne, il est l’auteur de plusieurs ouvrages historiques sur la Dernière guerre, parmi lesquels Les Juifs de Saint-Martin-Vésubie (Presses Universitaires de France, 1983), Les Communistes italiens dans les Alpes-Maritimes, 1939-1945 (Milano, 1985), La Résistance azuréenne (éditions Serre, 1994) et Les Alpes-Maritimes de 1939 à 1945 - Un département dans la tourmente (éditions Serre,1996).

Rémy Porte

Le lieutenant-colonel Rémy Porte est docteur en histoire HDR et ancien directeur de la recherche et de la prospective au Service Historique de la Défense-département Terre. Spécialiste reconnu de la Première Guerre mondiale, il s’intéresse également à la guerre 1939-1945. Actuellement affecté à l’École supérieure des officiers de réserve spécialistes d’état-major, il a publié de nombreux articles dans la Revue historique des armées et a rédigé plusieurs ouvrages dont La Mobilisation industrielle, premier front de la Grande Guerre ? (éditions 14/18, 2005), La Conquête des colonies allemandes, 1914-1918. Naissance et mort d’un rêve impérial (éditions 14/18, 2006), Du Caire à Damas, 1914-1919. La France et la guerre oubliée qui redessina le Moyen-Orient (éditions 14/18, 2008). Il a également co-dirigé, avec le Pr. François Cochet, le Dictionnaire de la Grande Guerre 1914-1918 (Robert Laffont, 2008).

Thomas Rabino

Doctorant à l’université de Provence (Aix-Marseille I), Thomas Rabino est un spécialiste de la Résistance française. Il a obtenu en 2004 le Prix Marcel Paul de la recherche universitaire pour son mémoire de maîtrise consacré au réseau Carte durant la Seconde Guerre mondiale. Ses travaux, intitulés Le Réseau Carte, histoire d’un réseau de la Résistance antiallemand, antigaulliste, anticommuniste et anticollaborationniste, ont été publiés chez Perrin en 2008, un ouvrage récompensé par la remise du Prix Joseph Guiran 2008 de l’Académie d’Aix-en-provence et élu Grand livre du mois (juin 2008) du Club Histoire. Il a également contribué au Dictionnaire historique de la Résistance et de la France libre paru chez Robert Laffont en 2006 et est l’auteur de plusieurs articles.

Philippe Richardot

Agrégé et docteur en histoire, administrateur national et délégué Méditerranée-Rhône de la Commission française d’histoire militaire et directeur de recherches à l’Institut für vergleichende Taktik de Vienne-Potsdam, Philippe Richardot a enseigné à l’Institut d’Études Politiques d’Aix-en-Provence (Aix-Marseille III). Membre de l’Association des Écrivains Combattants, il est l’auteur de nombreux livres et articles sur la Seconde Guerre mondiale, et vient de publier chez Economica : Hitler, ses généraux et ses armées.

Patrick Rouveirol

Né en 1973, professeur des écoles, auteur d’articles pour plusieurs revues d’histoire, il vient de publier Les Portugais et la Première Guerre mondiale (éditions Dualpha, 2010).

Max Schiavon

Docteur en Histoire et grand spécialiste de la période 1939-1940, le colonel Max Schiavon est l’auteur de l’ouvrage Une Victoire dans la Défaite : la destruction du Chaberton, Briançon 1940 (Anovi, 2007), qui a reçu le prix des Libraires du Dauphiné 2008, ainsi que du récent Le Général Alphonse Georges : un destin inachevé (Anovi, 2009), une biographie majeure qui remet en cause bien des idées reçues sur la campagne de mai-juin 1940.

Alexandre Thers

Journaliste spécialisé en histoire depuis 1999. Son domaine de prédilection est l’histoire des alliés « mineurs » de l’Axe, notamment la Hongrie et la Roumanie.

Xavier Tracol

Journaliste diplômé en histoire contemporaine (maîtrise) et auteur de plusieurs articles sur la Seconde Guerre mondiale.

Andrej Umansky

Titulaire d’un Master 1 en droit et d’un Master 2 en histoire de la Shoah de l’Université Paris IV. Il prépare une thèse en droit sur les crimes nazis à l’Université de Cologne et une thèse en histoire sur la Shoah en Russie du Sud à l’Université d’Amiens. Depuis 2004, il est assistant scientifique à Yahad In-Unum.

David Zambon

Né en 1972, David Zambon est professeur certifié d’histoire et géographie à Nice, diplômé de 3e cycle (DEA) en histoire contemporaine. Spécialiste reconnu de l’Italie durant la Seconde Guerre mondiale, il a écrit de nombreux articles sur le sujet pour les revues Histoire de Guerre, Ligne de Front et Aérojournal.

Et bien d'autres à découvrir dans nos prochains numéros...

Accueil - Le Magazine - Les auteurs - En kiosque - Anciens numéros - Revue de Presse - Article inédit de François Delpla- Les chroniques - Abonnement - Contacts - Accès presse